Blog

« La ville rêvée des Centaures »

1266 Views0 Comment

Depuis plus de 20 ans, Camille et Manolo s’attachent, à travers le théâtre du Centaure, à casser les murs, à effacer les frontières, à retisser du lien social. Nous sommes allé à la rencontre de ces artistes utopistes qui réenchantent Marseille.

Aux portes du Parc National des Calanques, à deux pas de la prison des Baumettes et de la cité de la Cayolle, dans l’un des quartiers les plus contrastés et les plus mouvants de la cité phocéenne, vivent « les Centaures ».

De bien étranges créatures, mi-hommes mi-chevaux, tout droit sorties du monde des mythes. Acteurs, danseurs, princes et saltimbanques, ce sont Camille et Manolo qui les ont inventés et qui leur donnent vie, jour après jour.

« La première fois que j’ai croisé les Centaures, ils franchissaient la porte de la prison des Baumettes pour aller danser avec des détenus, de l’autre côté du mur mythique » raconte la réalisatrice Marie-Claude Treglia. « C’étaient Camille et Manolo et leurs deux sublimes étalons noirs, Silence et Indra. Camille-Silence, Manolo-Indra… La scène a fait frissonner d’émotion les détenus, le personnel pénitentiaire, les voisins du quartier et tous les spectateurs qui l’ont vécue sur leurs écrans. » 

Et de s’interroger : « Comment en arrive-t-on à ce moment de grâce ? A ce niveau de dressage, à cette osmose avec l’animal, mais surtout comment fait-on pour pousser les murs d’une prison aussi close que les Baumettes ? Comment trouve-t-on des partenaires assez fous, eux aussi, et déterminés pour relever le défi ? »
 
La caméra filme les Centaures à, elle les montre à l’œuvre, cassant les murs d’enceinte, effaçant les frontières, retissant du lien social.  Et les suit au bout du monde où ils font rayonner Marseille comme on la montre rarement.

Un film réalisé par Marie-Claude Treglia.
Une coproduction France 3 / Aller Retour Productions / Armoni Productions.